Dre Elise Dubuc de Sensolia
MD, FRCSC
Gynécologue pédiatrique et de l’adolescence,
Chirurgie gynécologique,
Médecine esthétique
2022-07-19

Vulvodynie (Douleurs vulvaires)

Certaines femmes présentent des douleurs chroniques au niveau de la vulve. Ces douleurs peuvent être provoquées au toucher du vestibule (de l’entrée vaginale) lors des relations sexuelles ou au port d’un vêtement serré. Elles peuvent aussi être constantes et spontanées sur toute la région de la vulve. Un examen gynécologique ainsi que certaines investigations peuvent être nécessaires pour bien analyser la situation et faire un diagnostic. Ces douleurs peuvent entraîner beaucoup de détresse et créer une dysfonction sexuelle. Des traitements existent pour ces conditions.

Si la cause de la douleur est une atrophie de la muqueuse vaginale secondaire à la ménopause, un traitement d’oestrogènes locaux peut être prescrit ou des technologies de laser CO2 et/ou de radiofréquence (Emfemme) peuvent être effectués. Si la douleur est provoquée par le toucher à l’introitus vaginal, des traitements de physiothérapie pelvi-périnéale ou une combinaison de technologies de remodelage musculaire (Emsella) et de radiofréquence (Emfemme) peuvent soulager et désensibiliser la zone douloureuse

Dans le cas d’une douleur vaginale profonde, il est important de vérifier qu’il n’y ait pas d’infection à l’utérus qui peut être causée par une ITS (infection transmissible sexuellement) ou de l’endométriose.

Pour la vulvodynie non provoquée et constante le traitement optimal est médicamenteux après avoir éliminé les causes neurologiques et musculosquelettiques.

Dans tous les cas de douleurs vulvaires il est important de consulter un professionnel de la santé pour une évaluation et un traitement de cette douleur.