Dre. Nathalie Leroux
MD, FRCSC Urogynécologue, Chirurgie de reconstruction pelvienne, Médecine esthétique
2022-07-08

L’incontinence urinaire

L’incontinence urinaire est la perte ou la fuite d’urines de façon involontaire. Il existe principalement deux types d’incontinence urinaire.

Le premier type, l’incontinence d’effort est la perte d’urine qui survient lors l’augmentation de la pression intra-abdominale : à la toux, lors de rire, d’éternuement ou d’exercice comme les sauts. Ces pertes d’urines sont causées par un affaiblissement des muscles du plancher pelvien. Les accouchements vaginaux sont un des nombreux facteurs de risque. La constipation et la toux chronique peuvent également être responsables de ces symptômes.

Le deuxième type d’incontinence est l’hyperactivité vésicale. Il s’agit de contractions involontaires de la vessie qui se traduit par des envies fréquentes et urgentes. Parfois, l’urgence est telle que l’on n’arrive pas à se rendre à temps à la toilette. Les fuites urinaires peuvent à l’occasion être importante en quantité.

La rééducation des muscles du plancher pelvien est une solution qui peut aider à la fois l’incontinence d’effort et l’hyperactivité vésicale. Elle peut être accomplie à l’aide d’une physiothérapeute, en pratiquant des exercices de Kegel à la maison ou avec le remodelage musculaire que procure la technologie HIFEM de la chaise Emsella.

Pour l’incontinence d’effort, un pessaire (prothèse vaginale) pourrait vous être proposé. Les cas plus sévères peuvent nécessiter une chirurgie.

Le traitement de l’hyperactivité vésicale est un traitement médicamenteux afin de diminuer les contractions involontaire de la vessie.